Concours de dessin manga « fan art » 2021 et du logo pour Si le Japon m’était conté

Changement de la date de clôture !!! En tenant compte du troisième confinement, nous avons décidé de prolonger la date de dépôt des dessins jusqu’au 31 mai 2021.L’annonce des prix se fera le 12 juin 2021. Merci aux participants qui ont déjà déposé leurs dessins !!! Tous à vos stylos et à vos crayons ! Le concours de dessin manga « fan art » de l’année dernière, reporté en raison de la situation sanitaire, est de retour ! Vous pouvez déjà préparer vos dessins et nous les faire parvenir ! Les principes sont inchangés, il s’agit d’un concours de dessin de manga

Continuer la lecture

« L’île nue » 裸の島 (Hadaka no shima)

Rédigé par Christian 裸の島  (Hadaka no shima)« L’île nue ». Japon. 1960.  Kaneto ShindoAvec : Taiji Tonayama et Nobuku Otowa (épouse de Kaneto Shindo dans la vie)                                                              ___________ 1) KANETO SHINDO (1912-2012) Kaneto Shindo est originaire de la région d’Okayama et débute au cinéma comme assistant  décorateur à la Shochiku, il devient assistant de Kenji Mizoguchi et scénariste en 1949. Il fonde sa société Kindai Kyokai Eiga et commence derrière la caméra avec un film traitant des conséquences de la bombe atomique : « Les enfants d’Hiroshima » en 1952. Cette année là il réalise deux films peu rentables et sa

Continuer la lecture

Hanami 花見

Rédigé par Jérôme           Comme nous sommes à l’époque de la floraison des sakura (cerisiers) je vais vous parler de la tradition et de la fête du O-hanami. Et quoi de mieux que de vous présenter en même temps quelques lieux de Tôkyô célèbres pour leur sakura.           Hanami (littéralement « voir les fleurs »), tradition qui consiste à aller admirer les cerisiers au moment de leur floraison, moment éphémère par excellence car la fragile fleur de cerisier ne reste pas longtemps sur son arbre. À cette occasion les amis, collègues de travail et familles se réunissent sous les cerisiers

Continuer la lecture

Hirokazu Kore-eda

Rédigé par Jérôme Plutôt que de parler d’un film en particulier je vais parler d’un réalisateur japonais, Hirokazu Kore-eda. J’ai apprécié plusieurs de ses films durant ces dernières années, tout d’abord pour leur simplicité, des films sans artifices avec des histoires qui pourraient très bien se passer chez nous, au coin de notre rue, mais qui dans les films de ce réalisateur nous immerge quand même totalement dans le quotidien japonais, un quotidien tout de même bien différent du notre. J’aime aussi ses films pour sa façon de filmer les acteurs, sa façon de les utiliser et réutiliser avec justesse,

Continuer la lecture

L’éternel Mitsumasa ANNO 安野光雅、永遠に

Rédigé par Tchié en français et en japonais フランス語版の後に日本語版あり Mitsumasa Anno est pour moi le peintre des « grains de bois ». Je peux me rappeler l’impact fort que j’ai eu quand j’ai vu ses dessins de grains de bois dans un livre d’image qui se trouvait à la maison. Cet impact ne venait pas de son idée originale mais au contraire de son universalité. L’image d’un meuble sobre et indiscutablement intemporel était surprenante du point de vue réaliste de son grain de bois et de sa sérénité. Le plafond d’une chambre japonaise est souvent en planches en bois et si on

Continuer la lecture

«Jun, la voix du cœur» 心が叫びたがってるんだ

Rédigé par Jérôme «Jun, la voix du cœur» 心が叫びたがってるんだ «Kokoro ga sakebitagatterunda» littéralement «mon cœur est sur le point de vouloir crier») de Tatsuyuki Nagai (2015)           Récemment j’ai découvert un superbe film d’animation japonaise déjà daté de 2015 mais distribué seulement en 2017 en France, «Jun, la voix du cœur». Cet animé m’a impressionné tant par son animation de très grande qualité et par sa bande son tout simplement excellente, que par son histoire, ses personnages ou encore par les sentiments qu’il arrive à nous transmettre. J’ai été littéralement happé et conquis par cette histoire somme toute assez simple

Continuer la lecture

Hina matsuri 雛祭り

Rédigé par Jérôme           Le 3 mars au Japon c’est Hina matsuri, la fête des petites filles. À peu près une  semaine avant cette date on décore la maison avec des poupées du couple impérial et de sa Cour.           Autrefois vers cette date les courtisans avaient l’habitude d’offrir à la famille impériale (et plus particulièrement aux princesses) des poupées qui devaient leur servir de substituts magiques afin de les préserver des maladies, de la malchance et des mauvais esprits. Pendant la période d’Edo (1603-1868) la coutume s’établit d’offrir de telles poupées à toutes les petites filles. On en vint

Continuer la lecture

UGETSU MONOGATARI 雨月物語 (1953) (« Contes de la lune vague après la pluie »)

Rédigé par Christian           Bonjour, j’ai prévu de présenter 3 films japonais : j’ai choisi « Ugetsu monogatori » de Mizoguchi, « L’île nue » de Kaneto Shindo et un autre de Kurosawa, mais je ne sais pas encore lequel. J’ai fait des commentaires du premier film plus loin, mais je vous conseille bien sûr  de voir le film avant. Ce sera bien mieux.         Le cinéma japonais est né en 1898, 2 ans après l’arrivée du kinéscope Edison à Kobe. Mizoguchi Kenji est né lui aussi en 1898 (le destin ?) et prendra aisément le train en marche. Il

Continuer la lecture

Animé « NARUTO » アニメ「NARUTO -ナルト-」

Rédigé par Tchié en français et en japonais フランス語版の後に日本語版あり https://world.openproductsfacts.org/product/9782505063889/naruto A la base je ne m’intéresse pas tellement aux mangas ni aux dessins animés. Je suis tout de même une grande admiratrice des animations françaises artistiques tel que les dessins animés à l’ombre chinoise de Michel Ocelot ou encore « Les triplettes de Belleville » de Sylvain Chomet. Mais quand je me suis retrouvée dans la situation d’élever ma fille unique à la campagne française où il ne se trouvait aucune autre famille franco-japonaise à l’horizon, j’ai fini par apprécier pleinement la fertilité de l’animé japonais. La conversation avec mon mari est

Continuer la lecture

Setsubun 節分

Rédigé par Jérôme           Peu de gens le savent mais le Japon est un des pays où l’on peut compter le plus de fêtes à l’année, en effet les matsuri, fêtes traditionnelles du folklore nippon, regorgent dans le calendrier au point que si l’on voyage dans le Japon on pourrait facilement trouver une fête par jour. Cela vient bien souvent des anciennes croyances shintô, celles-ci proches de l’animisme peuvent parfois être très localisées (une région, une ville… Ainsi tel arbre, tel cascade, etc. représente ou abrite un kami, un des esprits supérieurs du Shintô). Ces croyances sont le plus souvent

Continuer la lecture